Logo Souvenir Français - Grand
Logo LOUDUN Grand
Le Souvenir Français - Comité de Loudun
Nous
Nos activités
Nos héros
Témoignages
Médias
Événements
Nos services

BESSON Raymond


 
BESSON Raymond Roger
Léméré 13 Février 1901 - Saint-Avertin 22 Août 1944

Inscrit sous le N° 6 de la liste du canton de Richelieu. 
Classé dans la 5e partie de la liste en 1921. Faiblesse. 
Classé dans la 1ère partie de la liste en 1922. 
Incorporé (à la 9e Section d'Infirmiers) à compter du 10 Mai 1922, arrivé au corps et soldat de 2e classe le dit jour. 
Passé à la 33e Section d'Infirmiers Militaires le 1er Novembre 1922. 
Passé à la 9e Section d'Infirmiers le 20 S^ptembre 1923. 
Renvoyé dans ses foyers le 6 Novembre 1923 en attendant son passage dans la disponibilité qui aura lieu le 10 Novembre 1923. 
Certificat de bonne conduite 'accordé'. 
Nommé au grade de Caporal à compter du 1er Février 1931 (par décision N° 10 du Directeur du Service de Santé du 9e C.A. du 2 Février 1931). 
Rappelé 9e S.I.M. le 4-9-1939. 
Décédé le 22 Août 1944 à Saint-Avertin (Indre et Loire). 
Avis de la mairie du 31 Mai 1945. 
'Mort pour la France'. 
 
Interné de la Résistance du 20-8-1944 au 22-8-1944. Décédé le 22-8-1944, soit 3 jours de Campagnes Simples. 
Le grade d'assimilation attribué à l'Intéressé est celui de son 'grade réel' pour la période de son Internement. 
Certificat de Validation des services Campagnes et Blessures des Déportés et Internés de la Résistance - Décision Ministérielle N° 068/DIR - N° 53294 - CA - FFI du 23-11-1947. Carte N° 1209 - 18003. 
 
Campagnes : Levant du 21 Octobre 1922 au 3 Octobre 1923.
Archives Départementales d'Indre et Loire - Registres Matricules - Châtellerault 1921
 
Maquis de Scévolles 125e R.I. des FFI. 
Fusillé au Lieu-dit "le Petit-Bois". 
 
Il repose au Cimetière de Saint-Gilles - L'Île-Bouchard.
 
Lundi 25 août 2008 
Le 31 de ce mois d'Août 2008 à 11heures au Vallon des Martyrs  
 
C'est un vallon charmant entouré de très belles propriétés...Revenons là, en août 1944: c'est la fin de la guerre, la lutte contre la Résistance intérieure n'est plus seulement le rôle de la police française, c'est devenu l'affaire des Allemands...Ce coin de verdure de Saint-Avertin attire les autorités allemande d'occupation en pleine déroute: la Feldgendarmerie (administration militaire) 40 hommes arrivés de Nantes et Tours le 17/08/44; la Gestapo de Nantes et d'Angers a rejoint début août celle de Tours qui se replie rue de la Sagerie au milieu du mois. 
La Libération du Sud de l'Indre-et-Loire se fait dans un contexte militaire difficile où les maquis (Scévolles, Conty-Freslon, Epernon) jouent un rôle essentiel. Ils se heurtent aux troupes allemandes en repli et particulièrement brutales.* 
Raymond Besson et André Munos étaient des résistants du Maquis de Scévolles.Avec deux autres, ils ont été chargés d'une mission de recrutement de partisans volontaires ...mais ils sont tombés dans une embuscade.Un des quatre a pu s'enfuir, un autre, Marcel Masson a été abattu en combattant, les deux derniers ont été emmenés par les Allemands à Chinon, puis Saint-Avertin. Ils ont été sauvagement torturés. 
Le 22 Août, dans le Petit Bois, ils ont dû creuser leur tombe, puis ils ont été abattus. 
Jean Charré , du Blanc et Jean Deguittre, deux jeunes Résistants du groupe Gille de Tours ont été arrêtés le 27 août, torturés par la Gestapo de Saint-Avertin, ils ont aussi été exécutés dans ce vallon. 
Les corps de ces Martyrs ont été découverts à la Libération, les 4 & 6 septembre 1944. 
Depuis 1945, fidèlement, le dernier dimanche d'août, notre commune commémore les quatre martyrs de ce vallon qui porte leur souvenir. Cette année ce sera le 31 du mois d'aout... 
*Ainsi le 25 août 1944 le Massacre de Maillé enfin commemoré nationalement aujourd'hui.
http://saint-avertin-avenir.blogspot.fr 2008/08/