Logo Souvenir Français - Grand
Logo LOUDUN Grand
Le Souvenir Français - Comité de Loudun
Nous
Nos activités
Nos héros
Témoignages
Médias
Événements
Nos services
SAINT CLAIR - Monument aux morts 1939-1945
Liste des habitants de Saint-Clair
1939-1945
Mémorial Genweb MGW
 
FOURET Georges    Page
HELLER Yves
 HOULLIER Théodule Camille Hubert   Page
HOULLIER Anatole Gilbert  Page
MAIGRET Daniel Octave    Page
SAPIN Firmin Alexandre Louis   Page
THOMAS Guy Hubert Clair    Page 
 

La Résistance à St. Clair
L'esprit de la résistance s'est d'abord incarné à St. Clair dans une association sportive "La Joyeuse", créée à la lin de 1940, et où se retrouvaient une bonne partie de ceux qui restaient attachés à la République et hostiles aux occupants armés ainsi qu'au gouvernement de Vichy. 
Elle était dirigée par Firmin Sapin et Jean Roy instituteur. 

Au début de 1942, est formé à St. Clair un groupe de Francs Tireurs et Partisans (FTPF) dirigé par Firmin Sapin. 

Celui-ci était né le 11 décembre 1899 à Pressigny (Deux-Sèvres) et s'était installé à St. Clair en 1932. Très vite il s'était lié d'amitié avec Georges Fouret maire à l'époque. 
Mobilisé en 1939, il se rend compte très vite de la trahison des gouvernants de l'époque et, après la défaite, travaillera à regrouper les résistants de St. Clair. 

Voici les noms des membres de ce groupe en 1942 : 
Chef de groupe : Firmin Sapin,  
Guy Gaston, charron,  
Roy Jean, instituteur, 
Houllier Camille, agriculteur, 
Brossard Roger, ouvrier boulanger, 
Gault Clément, agriculteur, 
Sureau Alexis, maçon, tous à St Clair. 
Sapin Charles, agriculteur à St Jean de Sauves, 
Sapin Olga, son épouse, 
Cochard Robert, forgeron à Guesnes, 
Sapin Marie-Louise (épouse de Firmin) 
Thomas Guy, né à St Clair, travaille à Cenon, près de Châtellerault, fera la liaison avec Châtellerault. 

Les membres du groupe se répartissent le travail en 1942, distribution d'un tract contre l'occupant, collecte d'armes ou de pièces détachées. C'est le forgeron Cochard de Guesnes qui répare les armes qui seront ensuite acheminées au maquis. 
Collecte des tickets d'alimentation. 

Spécialité de Jean Roy : les fausses cartes d'identité. 
Jean Roy était né le 17 février 1914 à Brigueil-le-Chantre (Vienne) de parents instituteurs. Élève de l'École Normale d'instituteurs de Poitiers, il était venu à St Clair du 1er octobre 1937 au 21 juillet 1943. Mobilisé le 25 Août 1939 comme lieutenant.