Logo Souvenir Français - Grand
Logo LOUDUN Grand
Le Souvenir Français - Comité de Loudun
Nous
Nos activités
Nos héros
Témoignages
Médias
Événements
Nos services

FOURET Georges

 Bleuet Communiste
 
FOURET Georges Armand Adrien
Saint-Clair 10 Mai 1895 - Auschwitz 25 Août 1942
 
 
Acte de Naissance
Registre Matricule
V.R.I.D. Arestations 23-6-1941
Déportés Auschwitz - Georges FOURET
Mémoirevive.org - FOURET Georges
Monument aux Morts - St Clair
Inscrit sous le N°24 de la liste du canton de Moncontour. 
Classé dans la 1ère partie de la liste en 1914. 
 
Incorporé (au 114e Régiment d'Infanterie) à compter du 17 décembre 1914, arrivé au Corps le dit jour et Soldat de 2e classe. 
Passé au 409e régiment d'infanterie le 10 mars 1915. 
Proposé pour réforme n° 1 avec gratification de 6e catégorie par la Commission de Réforme de Roanne du 11 septembre 1916 pour "Perte du médius gauche avec les 2/3 des métacarpiens, perte des 3 phalanges de l'index gauche. Limitation de la flexion des articulations méta-carpo-phalangiennes des 2 derniers doigts de la main gauche (éclats d'obus)". 
Cicatrice de 7cm au bras. Ganglion epitrochlien tuméfié et induré. 
Admis à la réforme N° 1 avec gratification par Décision ministérielle du 10 Décembre 1916. 
Déjà réformé proposé pour pension permanente; invalidité portée à 35% par la Commission de réforme de Poitiers du 26 octobre 1920 pour : A la main gauche désarticulation de l'indesx, Amputation du médius et de la moitié de son métacarpien, atrophie de l'avant-bras 1 cm 1/2. 
Déjà réformé N° 1 invalidité déjà permanente à 35% vaut 35 par la Commission de réforme de Tours du 20 novembre 1928 pour Désarticulation de l'index, perte du médius et de son métacarpien main gauche avec limitation de la flexion de l'annulaire à 4 cm du pli palmaire. Flexion du poignet diminué à 90 ° M. Cicatice face interne bras gauche avec présence de quelques éclats. 
Déjà R. D1. C.R. de Tours du 28-7-1936 et proposé pour une pension permanente Invalidité de 45% pour: Reliquat de blessure dela main gauce par E.O. gêne considérable de la préhension.  
 
Blessures, Citations, Décorations. 
Blessé le 8 mars 1916 à Vaux devant Damloup (Meuse) plaies main gauche par éclat d'obus. 
 
Campagnes
En guerre contre l'Allemagne du 17 Décembre 1914 au 11 Septembre 1916. 
Intérieur : 17 décembre 1914 au 9.3.1915 
Aux Armées : 10 mars 1915 au 8 Mars 1916. 
Intérieur C.D. B.d.G. 9 Mars 1916 au 11 Septembre 1916.
Archives Départementales de la Vienne - Registres Matricules - Châtellerault - 1915 1-500
 
FOURET Georges Emploi Reserve JO 25 Juillet 1917
Admis à un emploi réserve - J.O. 25 Juillet 1917 ( Gallica )
 
FOURET Georges Emploi Reserve JO 21 Decembre 1919
Admis à un emploi réservé - J.O. 21 Décembre 1919 ( Gallica )
 
Cultivateur et exploitant de vignes.
Maire de Saint-Clair en 1929.      
Fonde en 1934 avec Firmin SAPIN la cellule du PCF de Saint-Clair. 
Candidat du Parti communiste aux élections législatives de 1929, 1935 et à l’élection partielle de 1937 pour la circonscription de Loudun.
Il faisait partie de l’association sportive “La Joyeuse”, créée en 1939, et qui servira de “couverture” aux activités de la Résistance locale, cultivateur et exploitant de vignes, maire PCF déchu en 1939 en raison du pacte germano-soviétique, arrêté et interné le 23/06/1941 au camp de Poitiers la Chauvinerie, livré aux Allemands et interné au camp de Compiègne Royallieu - Déporté depuis Compiègne le 6/07/1942 à destination d'Auschwitz par le convoi dit des matricules 45000 formé d'otages ayant appartenu au Parti Communiste - Cité dans le "Livre Mémorial des Déportés de France" de la F.M.D. Tome 1 (I. 42)
 
Résistant sous couvert de l’association sportive “La Joyeuse” créée en 1939. Déchu de son poste de maire en 1939 en raison du pacte germano-soviétique.
Arrêté à St Clair le 23 juin 1941 par des soldats allemands et des policiers français et interné à Poitiers au camp de la Chauvinerie.
Embarqué avec d'autres détenus à la gare de Poitiers, il est transferé au camp allemand de Royallieu à Compiègne. 
Il est sélectionné avec plus d’un millier d’otages communistes et une cinquantaine d’otages juifs pour la déportation. 
Il fait partie du convoi dit des matricules 45000 du 6 juillet 1942 parti de Compiègne à destination d'Auschwitz formé d'otages ayant appartenu au Parti Communiste.
Le convoi arrive le 8 juillet 1942 à Auschwitz, il est enregistré sous le N° 45555. 
 
Son nom figure sur le Monument aux Morts.
 
    
Stèle et Plaque - Cimetière de Saint-Clair (Photos J. Sergent)