Logo Souvenir Français - Grand
Logo LOUDUN Grand
Le Souvenir Français - Comité de Loudun
Nous
Nos activités
Nos héros
Témoignages
Médias
Événements
Nos services

BOUIGNOL Maurice


 
BOUIGNOL Maurice Pierre
St Servan 16 janvier 1891 - Rubescourt 26 avril 1918 
Capitaine 
Poète. - Ancien élève de l'École normale supérieure. - Agrégé de lettres 

 
   
Maurice BOUIGNOL en permission.
Collection Greslé-Bouignol
 
Admis à l'École normale supérieure le 26 Juillet 1909. 
A contracté le 6 Octobre 1909 à la mairie de Châtellerault (Vienne) l'engagement spécial de 5 ans pour le 6e régiment d'Infanterie (art. 23 de la loi du 21 Mars 1905) arrivé au corps le 10 Octobre 1909 et soldat de 2e classe le dit jour. 
Nommé sous-lieutenant de réserve par décision Mlle du 20 Août 1913. 
Passé au 49e Régiment d'Infanterie le 1er Octobre 1913 comme sous-lieutenant de réserve. 
Passé dans la réserve de l'armée active le 8 octobre 1914. 
Nommé à titre temporaire et pour la durée de la guerre au grade de lieutenant de réserve par décision Mlle du 27 mai 1915 et par application du décret du 2 Janvier 1915. 
Maintenu à son corps. 
Promu à titre définitif au grade de lieutenant de réserve par décret du 7 octobre 1915. 
Maintenu à son corps. 
Passé au 33e Régiment d'Infanterie par décision Mlle du 8 février 1918 J.O. du 12 février 1918. 
Promu capitaine à titre définitif par décret du 8 mai 1918 pour prendre rang du 20 avril 1918 (J.O. du 11 mai 1918). 
Tué à l'ennemi d'une balle à la tête le 26 avril 1918 à Rubescourt (Oise). 
Mort pour la France. 
  
BLESSURES - CITATIONS - DÉCORATIONS 
Blessé à Craonnelle le 20 septembre 1914. Plaie du cuir chevelu avec lésion du périoëte. 
Cité à l'ordre de la 59e DI N° 58 du 11 Juin 1916 
"Officier d'une bravoure poussée jusqu'à la témérité, et d'un dévouement qu'aucun danger n'arrête. Dans la semaine du 8 au 17 Mai 1916, a parcouru jour et nuit un terrain constamment et violemment bombardé, pour étudier et réaliser toutes les liaisons téléphoniques et optiques le 2 Mai, en parcourant tout un après-midi le terrain compris entre les 1e lignes et les batteries d'artillerie afin d'établir une liaison optique destinée à rendre de grands services." 
A l'ordre de la 29e DI N° 62 du 14 Juillet 1916 : "Officier d'une bravoure éprouvée et d'un grand dévouement, le 10 Juillet 1916, à la veille d'un coup de main, est allé spontanément sans souci du danger, malgré l'activité de l'ennemi, constater personnellement l'état des défenses accessoires allemandes, a rapporté les renseignements qu'elles étaient suffisamment détruites par l'artillerie pour livrer passage à l'attaque." 
  
A l'ordre du Corps d'armée "Officier d'une bravoure poussée jusqu'à la témérité, déjà cité deux fois pour sa belle conduite; le 10 septembre 1916, sur da demande et dans le but d'étudier une embuscade à dresser à l'ennemi, s'est porté dans un terrain extrêmement dangereux à 200 mètres de nos lignes jusqu'à la limite des fils de fer allemands et en a rapporté un renseignement très précieux." 
  
A l'ordre du 18e C.A. N° 205 du 28 Mai 1917 
"Officier très courageux et énergique. Le 5 Mai 1817 a rendu les plus grands services en assurant sous le feu le service d'observation" 
  
Le 8 Mai 1917 "A spontanément rejoint les éléments avancés, à un moment critique, et a fortement contribué par son exemple et son action personnelle au rétablissement de la situation." 
  
Croix de guerre avec 2 étoiles d'argent. 
Croix de guerre avec 2 étoiles de vermeil. 
Archives de la Vienne - Registre Matricule 1909
 
BOUIGNOL Maurice Admission ENS JO 17 Juillet 1909
Admission à l'École Normale Spérieure - J.O. 17 Juillet 1909
 
BOUIGNOL Maurice 6e RI JO 23 Septembre 1909
Affecté au 6e RI pour son service militaire - J.O. 23 Septembre 1909
 
BOUIGNOL Maurice Lt Reserve JO 1er Juin 1915
Lietenant de Réserve - J.O. 1er Juin 1915
 
BOUIGNOL Maurice Mutation JO 12 Fevrier 1918
Mutation au 39e R.I. J.O. 12 Février 1918
 
Promu Capitaine à titre postume - JO 10 et 11 Mai 1918
 
Extrait de la préface de "sans gestes" édité par Eugène Fasquelle (édition de 1918). 
  
L'auteur de Sans Gestes est mort glorieusement pour la France le 25 avril 1918, — le jour même où Madame la Comtesse de Noailles écrivait pour son livre l'émouvante préface que l'on vient de lire. 
Maurice Bouignol était né à Saint-Servan le 16janvier 1891. I1 sortit de l'École Normale en 1914, comme agrégé des Lettres. Il avait, pendant son séjour à l'école, composé un recueil de poésies. Glaives et Médailles, qui paraîtra quelque jour. En mai 1914, il avait obtenu de l'Académie des Jeux Floraux le prix Pujol pour un poème : Simon de Montfort, et le Souci d'or pour une ode intitulée : Byzance. II partit le deuxième jour de la mobilisation, en qualité de sous-lieutenant au 249e régiment d'infanterie. Il a fait quarante-cinq mois de campagne et pris part à la retraite de Charleroi, à la bataille de la Marne, à la défense de Verdun, aux batailles de l'Ardenne, de l'Aisne et de la Somme. Son réel héroïsme lui valut quatre citations à l'ordre du jour, portant les dates du 17 mai, du 14 juillet, du 22 septembre 1916 et du 28 mai 1917. 
Après la dissolution du 249e, il fut affecté au 39e régiment d'infanterie avec le grade de lieutenant et les fonctions de commandant de compagnie. Quelques jours avant d'être tué il venait d'être promu capitaine pour prendre rang à compter du 20 avril 1918. Voici quelques pages de la lettre écrite à son père par le colonel du 39e : 
« J'ai perdu en lui un excellent officier... Beau soldat, d'une bravoure calme et réfléchie, toujours avec ses hommes qui l'adoraient et sur lesquels il avait la plus saine influence. Il a été frappé à la tête au moment où, allant d'un groupe à l'autre, il exhortait ses hommes au travail pour le creusement d'une nouvelle tranchée. C'est une perte pour nous et pour le pays ». 
Nous ajouterons que la perte est bien cruelle pour les lettres françaises, car Maurice Bouignol avait en lui, on en jugera, l'étoffe d'un grand poète. 
NOTE DE L'ÉDITEUR.
 
    Décès : Extrait du JMO du 39ème R.I. au 26 avril 1918 - Page 33
 
Acte de décès - Bordeaux.
 
    Nomination postume au grade de Capitaine Extrait du JMO du 39ème R.I. au 17 mai 1918 - Page 43
 
    Citation à l'ordre du Corps d'armée Extrait du JMO du 39ème R.I. au 12 juillet 1918  - Pages 103-104
 
BOUIGNOL MM Frayssinet-le-Gelat
Photographie : J. Sergent
Son nom figure sur le Monument aux Morts de Frayssinet le Gélat.
 
Citation de Maurice BOUIGNOL au Panthéon 
Autorisation de l'Administrateur le 17/05/2010
'SANS GESTES', Poêmes héroïques de Maurice BOUIGNOL

Extrait de : 'Verdun sans retour' par Bernard Pernès

Journal de Loudun
BOUIGNOL Maurice Citation JDL 23 juillet 1916 1
BOUIGNOL Maurice Citation Journal De Loudun 12 11 1916
12 Novembre 1916
23 Juillet 1916
22 Juillet 1917
BOUIGNOL Maurice Décès Journal de Loudun 19 mai 1918
30 Décembre 1917
19 Mai 1918
BOUIGNOL Maurice - La Paix - Journal de Loudun 6 Janvier 1918
BOUIGNOL Maurice Poemes heroiques 1
6 Janvier 1918
1er Décembre 1918
BOUIGNOL Maurice - Tombé au champ d'Honneur 2 - Journal de Loudun 19 mai 1918
BOUIGNOL Maurice - Tombé au champ d'Honneur 2 - Journal de Loudun 19 mai 1918
19 Mai 1918
BOUIGNOL Maurice couronné Journal de Loudun 20 07 1919
31 Octobre 1920
20 Juillet 1919
 11 Novembre 2016
30 Novembre 2016