Logo Souvenir Français - Grand
Logo LOUDUN Grand
Le Souvenir Français - Comité de Loudun
Nous
Nos activités
Nos héros
Témoignages
Médias
Événements
Nos services

GREMILLET Vincent


 
GREMILLET Vincent
Loudun 15 Juin 1891 - Loudun 28 Mars 1954
 

Remerciements : Francis Renout
 
Inscrit sous le N° 47 de la liste de Loudun. 
Classé dans la 5e partie de la liste en 1912. 
Classé dans la 1ère partie de la liste en 1913. 
Classé soutien indispensable de famille le 1er septembre 1913. 
Incorporé (au 32e Régiment d'Infanterie) à compter du 10 octobre 1913, arrivé au Corps le dit jour et Soldat de 2e classe. 
Passé dans la réserve de l'armée active le 1er Octobre 1915. 
Passé dans l'armée territoriale le 15 décembre 1915 comme ayant 5 enfants vivants et 1 à sa charge (article 48 de la loi du 21 mars 1905). 
Passé dans la réserve de l'armée territoriale comme ayant 6 enfants à sa charge, le 14 février 1916 (Exécution de l'article 48 de la Loi du 21 mars 1905). 
Réformé temporaire 2e catégorie et proposé pour la gratification de réforme 5e catégorie pour 'Paralysie du nef cubital du côté droit, main en graffe, suite de blessure par balle', par la Commission de réforme de Poitiers du 25 Février 1916. 
Maintenu dans sa réforme temporaire par la commision spéciale de Châtellerault du 9 Juin 1916 (Loi du 17 Août 1915). 
Renouvellement de sa réforme temporaire. Gratification 6e Catégorie par la Commission Spéciale de réforme de Châtellerault du 5 Septembre 1917. 
Réforme temporaire N°1 renouvelée par la Commission de réforme de Poitiers du 12 février 1918. 
Réforme temporaire renouvelée et maintenu en gratification de 6e catégorie par la Commission de réforme de Poitiers du 28 décembre 1918. 
Proposé au Service axiliaire. 
Proposé pour pension permanente avec invalidité de 30% par la Commission de réforme de Poitiers du 3 août 1920 pour 'Au membre dupérieur droit paralysie cubital incompatible avec R.O. partielle. Griffe assez serrée et irréductible des deux derniers doigts. Préhension réduite. État stationnaire'. 
Réaffecté comme tel au 69e Régiment d'Infanterie le 16 août 1920. 
Envoyé en congé illimité de démobilisation à Loudun le 26 août 1920 par le 32e Régiment d'Infanterie 1er échelon, n° 1774, N° 24297. 
Dégagé de toute obligation militaire le 17 Janvier 1929 par application de l'aricle 58 de la Loi du 31 Mars 1928 comme père de dix enfants. 
 
Blessures, Citations, Décorations. 
Blessé à la main droite le 15 décembre 1915 à Ypres, 'Plaie par balle'. 
 
Campagnes. 
Contre l'Allemagne du 2 Août 1914 au 25 Février 1916
Archives Départementales de la Vienne - Registres Matricules - Châtellerault - 1911 1-500