Logo Souvenir Français - Grand
Logo LOUDUN Grand
Le Souvenir Français - Comité de Loudun
Nous
Nos activités
Nos héros
Témoignages
Médias
Événements
Nos services
Bleuet
 
CHARBONNEAU Auguste
Mouterre-Silly 18 Février 1874 - Buchenwald 10 septembre 1944 
Capitaine
    

CHARBONNEAU Auguste

Acte de naissance
Époux DESCOUX Lucie
Registre matricule
Base Leonore - Page
Loudun - Plaque Hôtel de Ville
Loudun - Témoignages poilus
Loudun - Stèle déportés
Journaux unités - 3 RZ
Journaux unités - 98 RIT
Journaux unités - 300 RIT
Convoi du 15 août 1944
Incorporé au 125ème de ligne comme engagé volontaire pour trois ans à la mairie de Loudun le 16 Octobre 1892, arrivé au corps le 17 du dit N° Mle 3162, soldat musicien le 28 7bre 1893. 
Envoyé en congé le 3 Août 1894, en attendant son passage dans la réserve de l'armée active, art. 21 de la loi du 15 juillet 1889. 
Certificat de bonne conduite "accordé". 
Rengagé pour cinq ans le 22 avril 1896 à compter du dit jour au titre du 3ème Régiment d'Infanterie Coloniale. 
Arrivé au corps le 24 du dit, soldat de 1ère classe le 11 Décembre 1896. 
Passé au 9ème de l'arme le 1er 9bre 1897. 
Réintégré au 3ème de l'arme le 19 février 1898. 
Sapeur le 8 juillet 1848. 
  
Caporal le 1er janvier 1899. 
Passé au 10ème de l'arme le 1er janvier 1899 (Décision Ministérielle du 30 Nbre 1898). 
Passé à la section Européenne de discipline de l'Indochine le 1er Décembre 1900 (Décision du 23 9bre 1900). 
Rengagé pour 3 ans le 19 janvier 1901 à compter du 22 avril 1901. 
Réintégré au 10ème Régiment d'Infanterie Coloniale le 19 juillet 1901. 
  
Sergent le 25 avril 1902. 
Passé au 3ème Colonial le 9 juillet 1902. 
Rengagé pour deux ans le 18 juillet 1903 pour compter du 22 avril 1904. 
Passé au 4ème regiment de tirailleurs Sénégalais le 5 avril 1904. (rengagé pour 3 ans le 9 novembre 1905 à compter du 22 avril 1906). 
Passé au 7ème régiment d'infanterie coloniale le 8 février 1906. 
  
Adjudant le 1er août 1906. 
Passé au 2ème régiment de tirailleurs Sénégalais le 19 juillet 1907. 
Commis ..... le 4 janvier 1909 à compter du du 22 avril 1909. 
Passé au 3ème régiment d'Infanterie Coloniale le 26 mars 1909. 
Passé au 11ème Régiment d'Infanterie Colonial le 11 septembre 1910. 
Passé au 2ème Régiment d'infanterie coloniale le 1 septembre 1911. 
Libéré du service actif le 26 juin 1912. 
Rayé des contrôles du corps ledit jour. Certificat de bonne conduite accordé. 
  
Promu sous-lieutenant de réserve par décret du 13 Décembre 1912. 
Affecté au 2ème Régiment d'Infanterie Coloniale à Brest. 
Mis à la disposition de Mr le Général cdt le 19ème corps d'armée par D.M. du 24 Octobre 1913. et affecté au 3ème Régiment de zouaves per Décision du Général Cdt le 19è corps du 30 8bre 1913. 
  
Rappelé à l'activité par décret de Mobilisation du 1er Août 1914. 
Arrive au corps le 2 Août 1914. 
  
Promu Lieutenant de réserve par Décret du 22 Janvier 1915 pour prendre rang du 13 Décembre 1914 et maintenu au 3ème Zouaves. 
Dirigé le 21 Août 1915 sur Bizerte avec un détachement de renfort pour le C.E.O. 
Evacué pour maladie le 8 Août 1916. 
Embarque le 23 Août 1916 rentre au dépôt le 2 Décembre 1916. 
  
Passé au 98ème Régt. Tial. d'Inf. par D.M. du 12 Novembre 1917. J.O. du 16 Novembre 1917. 
Passé au 300ème Régiment Tal d'Inf. par D.M. du 10 Août 1918 (J.O. du 15 Août 1918). 
  
Envoyé en congé illimité de démobilisation à Loudun route de Saumur le 24 Mars 1919. 
... 
  
Affecté au 92ème Régiment d'Infanterie par C.M. du 11 juin 1920. 
  
Promu Capitaine de Brigade par décret du 22 juillet 1922 (J.O. du 14 juillet 1922). 
Passé au 32ème Regt. d'Infanterie par D.M. du 16 octobre 1922. 
  
Blessures : 
Blessé le 3 Novembre 1915 à Sajalie. Atteint à la région sutulanne gauche par un éclat d'obus qui a donné lieu à une blessure légère de ladite région ayant occasionné une impotence fonctionnelle temporaire de quelques jours. 
  
Citations: 
Cité à l'ordre de la 156ème Dion S.L.A.O. du 22 Décembre 1915. Officier d'une bravoure remarquable. Dans la nuit du 16 au 17 novembre a réussi grâce à son énergie et son sang froid à maintenir sa section isolée du reste de la compagnie. Par ses feux précis a obligé l'ennemi à se retirer en lui infligeant de lourdes pertes. 
Cité à l'ordre des Troupes du Groupe de l'Afrique occidentale n° 41 du 5 Juillet 1916. 
S'est particulièrement distingué dans l'attaque du village d'As Lioucdien Côte d'Ivoire donnant des preuves incontestables de bravoure, de sang froid et d'intrépidité. 
  
Campagnes : au Tonkin (en Guerre) du 1er Novembre 1897 au 31 Mars 1898 et du 15 Janvier 1899 au 19 Août 1902. 
Au Sénégal Côte d'Ivoire en Guerre du 5 Avril 1904 au 22 février 1906. 
Au Sénégal A.O. Sahel Guerre du 19 juillet 1907 au 2 avril 1909. 
Cochinchine en paix du 10 septembre 1910 au 3 octobre 1911. 
Contre l'Allemagne: du 2 Août 1914 au 24 mars 1919. 
  
Décorations: 
A reçu la médaille coloniale avec agrafe Afrique Occidentale Française. N° 204 392. 
Médaille Militaire par décret du 12 juillet 1912. 
Chevalier de la Légion d'Honneur par décret du 10 juillet 1918 J.O. du 14 juillet 1918 
Archives de la Vienne : Châtellerault Registre matricule 1894 1-500
 
CHARBONNEAU Auguste Affectation 98 RTI
Affectation au 98e R.T.I. - J.O. 16 Novembre 1917 ( Lien )
 
CHARBONNEAU Auguste LH JO 14 7 1918
Attribution Légion d'Honneur J.O. 14 Juillet 1918 ( Lien )
 
CHARBONNEAU Auguste Affectation 300 RTI 15 8 1918
Affectation au 300e R.T.I. - J.O. 15 Août 1918 ( Lien )
 
CHARBONNEAU Auguste Capitaine JO 17 7 1922
Promotion Capitaine J.O. 17 Juillet 1922 ( Lien )
 
Déporté à Buchenwald. 
Convoi du 15 août 1944. 
Départ de Paris, gare de Pantin. 
  
Mort en déportation le 10 septembre 1944. 
 
CHABONNEAU Auguste - Acte de décès  (Mairie de Loudun).