Logo Souvenir Français - Grand
Logo LOUDUN Grand
Le Souvenir Français - Comité de Loudun
Nous
Nos activités
Nos héros
Témoignages
Médias
Événements
Nos services

VIVIERS Adelson


 
VIVIERS Adelson, Armand 
Gaillon 4 mai 1922 - 1944 Masevaux (Haut-Rhin) 
Medaille militaireCroix de guerre 39 45
Mémoire des hommes - SGA
Loudun - Stèle guerre 39-45
Viviers Adelson, soldat au 2ème Bataillon de Choc de la 1ère Armée, né à Gaillon dans l'Eure, le 4 Mai 1922, de parents ayant des attaches familiales très proches dans le Loudunais, devient après sa mort, un Loudunais d'adoption qui demeurera lui aussi la fierté de notre Pays.
Son père, fonctionnaire de Prison, est appelé par son service à Fresnes au moment où la tourmente éclate ; il est tout jeune, le témoin impuissant et écoeuré de la barbarie nazie.
Le spectacle que lui offre chaque jour le martyr des Patriotes le révolte.
Il se défile à la réquisition de la main d'oeuvre pour l'Allemagne.
Lorsque l'Armée Leclerc arrive aux portes de Paris, il ne tient plus et déclare à ses parents "ma place est au front". Il participe à la libération de Paris mais cela ne suffit pas.
Il s'engage au 2ème Bataillon de Choc de la 1ère Armée.
Toujours volontaire, il n'hésite pas, il est de tous les coups de main, et c'est au cours d'une reconnaissance en ligne ennemie qu'il trouve la mort en héros, face à l'ennemi.
Son Capitaine, a témoigné à sa famille, par une lettre remarquable, de ce que fut la conduite de ce héros.
Sa Citation lui accordant la médaille militaire et la Croix de Guerre, doit être connue.
Mesdames, Messieurs, mes chers Petits, au nom de toutes les associations d'anciens combattants de Loudun, je vous assure de notre sympathie et de nos condoléances attristées, et vous assure que vous trouverez toujours parmi nous, avec nos aînés de 14 et les anciens combattants, prisonniers de guerre, toute la sollicitude et le soutien qui vous sont nécessaires.
Et vous, chers amis que notre terre natale va recevoir, ceux qui vous survivent ne vous oublieront pas.
La Voix du Loudunais du Samedi 20 Novembre 1948
 
Il était enseignant au moment où il quitta le lycée Janson de Sailly à Paris pour rejoindre De Lattre de Tassigny. 
Il était affecté à la 3ème compagnie du Bataillon Janson de Sailly ou bataillon Gayardon qui deviendra le 2ème bataillon de choc.
Antoine Ehret - Société d'histoire - Masevaux
 
MASEVAUX - Plaque commemoratrice
Son nom figure sur la plaque commémorative à MASEVAUX