Logo Souvenir Français - Grand
Logo LOUDUN Grand
Le Souvenir Français - Comité de Loudun
Nous
Nos activités
Nos héros
Témoignages
Médias
Événements
Nos services

PINEAU Henri


 
PINEAU Henri Fernand 
Glénouze 7 septembre 1918 - Digny 16 juin 1940 
Croix de guerre etoile d argent

Mémoire des hommes - SGA
Loudun - Stèle guerre 39-45
Loudun - Plaque Hôtel de Ville
Loudun recevait lundi les restes mortels d'un de ses enfants, Henry Pineau, tombé au Champ d'Honneur dans les combats de Juin 1940. 
  
         A 10 h 30, le cercueil est descendu du fourgon funéraire. Sur le parvis de l'Hôtel de Ville, il est reçu par M. Godrie maire de Loudun et par une délégation d'anciens Combattants, Prisonniers et Victimes des deux guerres. 
  
         Dans le hall de l'Hôtel de Ville, transformé en chapelle ardente, une veillée funèbre s'organise jusqu'à la levée du corps. 
  
         A 15 heures, le Clergé vient bénir le cercueil, puis le cortège se forme. De chaque côté du char funèbre, les anicens Combattants et Prisonniers font une haie d'honneur. Les drapeaux des Sociétés le suivent, précédant la famille et les nombreux amis et membres des associations et des sociétés de Loudun. 
  
         A l'issue de la cérémonie à l'Eglise de Saint-Pierre. M. l'Archiprêtre, en termes émus rappelle le souvenir du jeune disparu.
 
Discours de M. Papineau, Président des Anciens Combattants
Au nom des Anciens Combattants, des Prisonniers et Victimes des deux guerres de Loudun et des sections de Glénouze Ranton, nous venons apporter ici un dernier adieu à la dépouille mortelle de Pineau Henry, Mort au Champ d'Honneur, le 16 Juin 1940. 
  
              Né à Glénouze le 7 Septembre 1919, il y fit ses premiers pas, ensuite élève de l'Ecole de St-Joseph. 
  
              Il y obtint son Certificat d'Etudes Primaires, puis termina ses études au Collège de Loudun. 
  
              Enfant studieux, il fut toujours très considéré de ses professeurs, dans ces établissements scolaires et laissa le meilleur souvenir parmi ses camarades d'études. 
  
              A 18 ans, attiré par la carrière des armes, le 2 Février 1938, il s'engageait au 1er Régiment de Dragons Portés de Pontoise où la déclaration de guerre le, 1er Septembre 1939, le trouvait Brigadier-Chef. 
  
              Puis ce fut la drôle de guerre, le Boche envahissant la Belgique, nos troupes de couverture se portant en avant pour essayer d'enrayer l'avance ennemie, le 1er Dragon engagé dans le combat de Charleroi et c'est là en forêt de Semonche qu'une carrière, aussi bien commencée, devait s'achever car il tombait face à l'ennemi avec la citation suivante : 
  
              Citation ordre n° 245 de la 2° Division légère mécanisée. 
  
              Pineau Henry Brigadier-Chef au 1er Régiment de Dragons Portés. 
  
              A été tué le 16 Juin 1940 par éclat d'obus alors qu'il allait avec son groupe soutenir un peloton débordé par l'ennemi. 
  
              La présente citation comporte l'attribution de la Croix de Guerre avec étoile d'argent. 
  
             Quant à vous, sa chère Maman, vers laquelle sa dernière pensée est allée, ainsi qu'à son frère et à ses soeurs, nous nous inclinons bien bas devant la douleur qui vous étreint et puissent ces quelques souvenirs être un adoucissement à votre chagrin. 
  
            Mon jeune camarade, tu vas maintenant te reposer au milieu des tiens dans ce petit cimetière de Glénouze si cher en souvenirs et où les Combattants des deux Guerres, tes camarades, viendront s'incliner sur ta tombe. 
  
            Dors en paix et adieu.
La Voix du Loudunais du Samedi 16 Juillet 1949
 
  
Il repose au cimetière de Glenouze.