Logo Souvenir Français - Grand
Logo LOUDUN Grand
Le Souvenir Français - Comité de Loudun
Nous
Nos activités
Nos héros
Témoignages
Médias
Événements
Nos services
Bleuet
 
GOUIN Roger Wilfrid
Loudun 12 Février 1880 - La Roche-Clermault 25 Mars 1957
 

GOUIN Roger

Engagé volontaire pour trois ans le 19 Octobre 1899, à la mairie de Châtellerault pour le 33e Régiment d'Artillerie. 
Arrivé au corps le 14 au dit N° Mle 780. 
Brigadier le 16 Mai 1900. 
Maréchal des logis le 22 novembre 1900. 
Envoyé en congé le 20 Septembre 1902 en attendant son passage dans la réserve. 
Certificat de bonne conduite "accordé". 
 
Rappelé à l'activité par décret de mobilisation du 1er Août 1914. 
Dirigé sur le groupe Territorial du 20e Régiment d'Artillerie.  
Arrivé au corps le 3 Août 1914. 
Passé au 115e Régiment d'Artillerie Lourde le 1er Novembre 1915. 
Classé service auxiliaire pour Blessure de Guerre et proposé pour une gratification de 7e catégorie par décision de la Commission de réforme de St Etienne dans sa séance du3 avril 1917 pour 'Limitation des mouvements du coude droit suite de blessure par éclat d'obus'. 
Renvoyé dans ses foyers le 6 avril 1917. 
Maintenu Service auxiliaire par décision de la Commission de Réforme de Châtellerault du 11 Juillet 1917 (Loi du 17 Août 1915). 
Admis à la Gratification de 268 Francs par Décision Ministérielle du 17 Novembre 1917... 
Réaffecté au 69e Régiment Territorial d'Infanterie le 1er Mars 1919... 
Mis en congé illimité de démobilisation le 3 Juillet 1919 à La Roche Clermault, par le 32e Régiment d'Infanterie (1er échelon 1398 (N° 15104)). 
Maintenu Service auxiliaire proposé pour pension temporaire avec évaluation de l'invalidité à 25% par la commission Spéciale de Tours du 21 Avril 1920 pour 'Raideur importante du coude droit avec limitation des mouvements. Atrophie musculaire de l'avant-bras'. 
Maintenu service auxiliaire, proposé pour pension permanente, avec évaluaion de l'invalidité à 25% pour: Raideur articulaire du coude droit limitant la flexion à 65%, l'extension à 160 avec perte à peu près complète des mouvements de torsion et amyotrophie de 2 cm au ras. Etat stationnaire s.p. par la commission spéciale de Tours le 10 mars 1922. 
Affecté à la classe de mobilisation 1896 le 20 Octobre 1923 art 58 père de 1 enfant. 
Par arrêté en date du 9 avril 1924 il a été concédé une pension de 615 francs avec jouissance du 3 avril 1921. 
 
Campagne contre l'Allemagne 
Intérieur du 3.8.14 au 7.4.15 
Aux armées du 8.4.15 au 8.6.16 
Intérieur CO BdG du 9.6.16 au 6.4.17 
 
Blessure 
Blessé le 8 Juin 1916 devant la position du Mort Homme dans les conditions suivantes: Étant à son poste de combat pendant un bombardement de la position, il fut renversé par l'explosion d'un obus de 105 qui éclata à deux mètres de lui et lui fit 3 plaies au bras droit et une à la tête.
Archives Départementales de la Vienne - Registres Matricules - Châtellerault - 1900 1-448