Logo Souvenir Français - Grand
Logo LOUDUN Grand
Le Souvenir Français - Comité de Loudun
Nous
Nos activités
Nos héros
Témoignages
Médias
Événements
Nos services
Bleuet
 
CROISSANDEAU Robert
Loudun 30 Décembre 1887 - Loudun 6 Juillet 1954
 

CROISSANDEAU Robert

Classé dans la 3e partie de la liste en 1908. 
Inscrit sous le N° 98 de la liste de Loudun. 
Engagé volontaire pour 3 ans le 30 Septembre 1907 à la mairie de Châtellerault (Vienne) pour le 32e Régiment d'Infanterie. 
Arrivé au Corps le 1er Octobre 1907 N° Mle 734, soldat de première classe le 1er Juillet 1908. 
Caporal le 1er Septembre 1908. 
Cassé de son grade et remis soldat de 2e classe le 27 Juillet 1909 pour 'Fautes graves concernant la discipline' (Décision de M. Le Général Commandant la 35e Brigade d'infanterie en date du 17 Juilletr 1909). 
Passé aux 90e Régiment d'Infanterie le 29 Juillet 1909 (Décision du Général Commandant le 9e Corps du 23 Juillet 1909). 
Passé aux 125ème Régiment d'Infanterie le 25 août 1910 par Décision de M. Le Général Commandant le 9e Corps en date du 29 juillet 1910. 
Arrivé au corps et Soldat de 2e classe 25 Août 1910. 
Maintenu au corps par application de l'art. 39 de la loi du 21 Mars 1905 du 30 Juin au 29 Juillet 1911. 
Passé dans la réserve de l'Armée Active le 30 Juillet 1911. 
Certificat de bonne conduite refusé. 
 
Rappelé à l'activité par décret de mobilisation du 1er Août 1914. 
Dirigé sur le Régiment d'Infanterie de Châtellerault.  
Arrivé au Corps le 4 Août 1914. 
Passé au 22e Régiment d'Infanterie Coloniale le 2 Février 1918. 
Passé au 1er Régiment d'Infanterie Coloniale le 14 Avril 1918. 
Classé Service Auxiliaire pour Blessure de Guerre (inapte provisoirement à la zone) par décision de la commission de Réforme de Nice du 17 Septembre 1918 pour 'Plaie occupant toute la partie sous-echineuse gauche, atteignant la ligne médiane du bras gauche, cicatrices adhérentes, limitation des mouvements de l'épaule, atrophie des muscles du moignon de l'épaule. Évacué pour Blessure de Guerre'. 
Maintenu au corps. 
Passé au 32e Régiment d'Infanterie le 28 Octobre 1918. 
Maintenu Service Auxiliaire invalide définitif, par Décision de la Commission de Réforme de Châtellerault du 15 Janvier 1919. (Loi du 17 Août 1915). 
Envoyé en congé illimité de démobilisation le 22 Mars 1919 à Loudun par le 32e Régiment d'Infanterie (5e échelon 5191) (n° 10686). 
Réformé est N°1 et proposé pour pension temporaire avec invalidité de 30% par la Commission de Réforme de Poitiers du 8 Août 1919 pour: 'Raideur serrée de l'épaule gauche, suites de blessure par E.O.'. 
Admis à une pension de 720 francs par arrêté du 4 Juin 1923 avec jouissance du 17 Septembre 1922. 
Déjà Réformét définitivement N° 1 invalidité déjà permanente de 30%, vaut 30 % imputable, 2°) invalidité inférieure à 10 % par la Commission de Réforme de Tours du 12 Jjuin 1928. 
1) Déjà pensionné à 30% pour Vaste cicatrices de la région sous scapilaire gauche avec raideur de l'épaule 
2) léger emphysème pulmonaire sans bronchite. Sommets légèrement grisés. Bon état général. 
 
Blessures, Citations, Décorations. 

Campagnes. 
Contre l'Allemagne du 4 Août 1914 au 22 Mars 1919.
Archives Départementales de la Vienne - Registres Matricules - Châtellerault - 1907 1-496