Logo Souvenir Français - Grand
Logo LOUDUN Grand
Le Souvenir Français - Comité de Loudun
Nous
Nos activités
Nos héros
Témoignages
Médias
Événements
Nos services

 
COLAS André 
Faye-la-Vineuse 26 avril 1902 - Loudun 14 novembre 1964 
Radiologue - Résistant 
 
COLAS Andre   

COLAS André

Loudun - Stèle guerre 39-45
Page du site -Nos réalisations
Page du site -Notre patrimoine
Page du site -Nos résistants
Français libres : COLAS André
CND-Castille : www.cnd-castille.org
Article paru dans la nouvelle république du 16 novembre 1964 :
Décès le samedi 14 novembre du Dr André Colas à l'âge de 62 ans victime de son devoir professionnel 
  
- Ancien préparateur au Centre du cancer de Bordeaux et du Sud Ouest 
- Chef de Service de radiologie de l'Hôpital de Thouars. 
- Ancien député suppléant de la Vienne. 
- Chef de Service des parachutages du réseau CND Castille. 
- Croix de Guerre. 
- Médaille de la Résistance 
  
Victime de la science le Dr André COLAS radiologue à l'Hôpital depuis 28 ans est décédé dans sa 63ème année en son domicile, rue du château à Loudun. Conseiller municipal, né le 26 avril 1902 à Faye-la-Vineuse, André COLAS fréquenta le collège de Loudun pendant de nombreuses années. Il était aujourd'hui membre de l'Association des anciens élèves de cet établissement scolaire avant de poursuivre ses études de médecine à la Faculté de Bordeaux. Arrivé comme radiologue à Loudun en 1934 il avait rapidement acquit auprès de la population loudunaise une solide sympathie. 
  
Pendant l'occupation le Dr André COLAS fut un très actif  résistant il fut même à ce titre déporté et occupait la Présidence des Anciens du Maquis de Scévolles. Le 2 novembre 1944 lors de la dissolution du Conseil Municipal local, le Dr André COLAS est nommé Conseiller Municipal par arrêté du Préfet de la Vienne. Ses qualités d'administrateurs devaient être récompensés par les Loudunais qui lui accordaient leur confiance aux mandats suivants. Le Dr André COLAS fut aussi un grand animateur de la vie politique ce qui lui valut d'etre élu député suppléant de la précédente législature. Le Dr André COLAS fut aussi un fervent sportif notamment dans le sport automobile, il participa à de nombreuses compétitions et il était à ce titre Président de l'Ecurie de Chatellerault. Sur le plan local il fut Président de l'US la Roche Loudun. Il était aussi membre de l'Aéro-Club Loudunais.
 
Discours prononcé le 18 novembre 1964 pour les obsèques de M. André COLAS par 
M. GODEFROY Président des Anciens Déportés. 
Dès mars 1941 il prend contact avec le Colonel Rémy et fait partie de ceux qui créent le réseau 
  
C.N.D Castille. Il organise des parachutages de poste émetteur radio en juillet et octobre 1941 puis le 6 janvier 1942. Il installe un poste émetteur radio à St Léger de Montbrillais chez sa mère puis à l'hôpital de Thouars dans son propre service chez des amis à une quinzaine de km de Thouars, ensuite à Saumur où son camarade Bernard Anquetil est arrêté. Il exécute au sein du réseau C.N.D Castille tous les micros-films du réseau du 30 mai 1941 au 21 janvier 1942 et par la filière du réseau il les fait passer en Angleterre. Arrêté par la Gestapo avec le Dr CHAUVENET le 21 janvier 1942. 
  
Il est incarcéré à la prison de la Pierre Levée à Poitiers puis à la sinistre prison de Fresnes où il restera pendnat 142 jours au secret. Malgré les souffrances endurées il n'avouera jamais et sera remis en liberté faute de preuves. Passé en zone libre, il s'installe à Loches et continu à faire de la résistance active en liaison avec Londres par l'intermédiaire du commissaire de police de cette ville qui sera arrêté et fusillé par les allemands en 1944. Il réussit notamment à camoufler puis à faire partir pour l'Angleterre le Dr GIRAUD frère du Général GIRAUD recherché par la gestapo. 
  
De retour à Loudun, il s'occupe de fonder avec quelques amis le Maquis de Scévolles puis le 15 août 1944 prévenu à temps qu'il allait être arrêté, il entre au Maquis et ne retourne à Loudun qu'à la libération.Ces faits de guerre étaient sanctionnés par des titres élogieux dont la croix de guerre, la médaille de la résistance ainsi que plusieurs autres décorations. infatigable il se consacre ensuite aux oeuvres de la Résistance est nommé successivement membre du Comité de la Libération de la Vienne et Président du Comité de Libération de Loudun.
M. GODEFROY - Président des Anciens Déportés
 
Témoignage du Dr André Chauvenet paru dans la Voix du Loudunais du samedi 8 janvier 1949
Le "J.O." du 23 décembre 1948 indique que la médaille de la Résistance a été décernée au dr André Colas. C'est une récompense plus que méritée qui a été enfin accordée à ce combattant de la première heure, qui a fait partie, dès septembre 1940, de notre organisation paramilitaire, qui a hébergé dans son service de l'hôpital, en 1941, notre poste de radio, qui a dirigé sinon le premier, du moins un des tout premiers postes de parachutage en zone occupée, qui a connu 5 longs mois de prison à Fresnes, et n'a échappé à la mort que par un authentique miracle. 
  
"Alors que tant de médailles ont été décernées sans discernement à beaucoup qui ont fait cent fois moins et qui ne se sont décidés à agir que dans les dernières heures de la lutte, ceux qui savent ce qu'est l'esprit de la résistance se réjouiront de la décoration du Dr Colas. Celle-ci, au moins, est méritée. 
  
" Pour ma part je ne dirai jamais assez la fierté que j'ai d'avoir essayé de lutter dans une étroite fusion avec des hommes comme le Dr Colas. Nous sommes un petit groupe qui lui disons notre fraternelle amitié".
Dr André Chauvenet 
 
Le 24 juillet 1948, à l'Hôtel de Ville, le Dr André Colas s'entretient avec  le Général de Gaulle
 
        Novembre 1958
 
    Sépulture à Faye-la-Vineuse
 
www.cnd-castille.org  Fichier de liquidation du réseau CND Castille - Yves CHANNIER
 
  
Production I.M.L  (images et mémoire du loudunais)
Cérémonie en hommage au Dr André COLAS le samedi 23 novembre 2002 à Faye-la-Vineuse ( Page )
 
    Rue du Docteur Colas à Thouars.
Photographie : Jean-Pierre Baudin
 
        Thouars - 8 mars 2011