Logo Souvenir Français - Grand
Logo LOUDUN Grand
Le Souvenir Français - Comité de Loudun
Nous
Nos activités
Nos héros
Témoignages
Médias
Événements
Nos services
Bleuet
 
BOYER Eugène Désiré 
Loudun 20 Juillet 1897 - Paris VII 4 Avril 1961 
Legion d honneur Médaille Militaire 

BOYER Eugene

Inscrit sous le N° 15 de la liste du canton de Baugé. 
Classé dans la 1ère partie de la liste en 1915. 
Incorporé (au 32e Régiment d'Infanterie) à compter du 9 janvier 1916. 
Arrivé au corps le 10 janvier 1916 et soldat de 2e classe le dit jour. 
Passé au 66e Régiment d'Infanterie le 9 septembre 1916. 
Passé au 26e Régiment d'Infanterie le 1er Juin 1917. 
Caporal le 16 Juin 1918. 
Cassé de son grade et remis soldat de 2e classe le 7 Juillet 1918 pour manque d'énergie dans une période de combat. 
Caporal le 1er Septembre 1918. 
Sergent le 10 Septembre 1918 ordre du Régiment n° 275. 
Passé au 41e Régiment d'Infanterie le 24 juin 1919 Décision du Général commandant la 10e région n° 4074 du 5 juin 1919 en éxécution D.M. n° 933 1/11 du 18 janvier 1917. 
Réformé temporairement proposé pour pension temporaire 50% par la Commission de réforme de Rennes du 24 janvier 1920 pour bronchite chronique diffuse avec respiration rude et sibilances isséminées, diminution de l'oreille gauche par sclérose cicatricielle. 
Réformé temporaire N° 1 renouvelée proposé pour une pension temporaire 20% par la Commission de réforme de Rennes du 12 janvier 1921 pour bronchite diffuse avec amphysème 2e oreille droite tympan normal oreille gauche tête cicatricielle (Weberc localisé à gauche Riné négatif à droite positif à gauche). 
Certificat de bonne conduite 'accordé'. 
Maintenu réformé temporairement N° 1 avec invalidité temporaire 35% par la Commission de réforme de Rennes le 11 Février 1922 pour 
1° bronchite diffuse avec emphysème amélioration disparition des râles à gauche bon état général poids 68 kg taille 1m 74 Radiscopie et bacilloscopie négatives 
2° Laryngite catarrhale chronique voix éraillée 
3° otite gauche audition suffisante voix chuchotée perçue à 0,50. 
Admis à une pension de 984 francs par arrêté Ministériel du 7 Juillet 1921 avec jouissance du 24 Janvier 1921 au 23 Janvier 1922. 
Réformé temporaire N° 1 renouvelée avec invalidité temporaire 10% par la Commission de réforme de Tours le 2 Janvier 1923 pour 
1° laryngite chronique caractérisée par une rougeur marquée de tout le larynx et le pharynx. Dysphonie assez accentuée 
2° Catarrhe tubaire léger à l'oreille droite avec conservation de l'acuité audditive normale Otite moyenne cicatricielle de l'oreille gauche avec diminution de l'acuité de ce côté 
3° Emphysème plmonaire sans signes de bronchite surajouté. État général satisfaisant. 
Classé service Armé. Invalidité permanente 10% par la Commission de réforme de Tours du 18 Décembre 1923 pour Laryngite chronique avec dysphonie accentuée. Affecté au 135e Régiment d'Infanterie. Inscrit à la liste de la subdivision de Tours sous le n) 153. 
Par arrêté du 9 Décembre 1925 il a été concédé une pension de 246 francs avec jouissance du 24 Janvier 1924. 
Changement de domicile annulé. Affecté au Centre mobilisateur d'Infanterie n° 91. 
Classé Service Auxiliaire; proposé pour une pension permanente Invalidité 30% (art. 68) par la Commission de Réforme de la Seine du 30-4-1931 pour : 
1° Bronchite emphysémateuse assez accentuée suite de gaz. Respiration humée et nombreux râles sibilants et ronflants dans toute la poitrine. Crachats négatifs. Bon état général. 
2° Laryngite catharrale chroniqe très accentuée. Gros épaississement des Cordes vocales et parésie. Rougeur congestive du pharynx et de laynx 
3° Catarrhe tubaire bilatéral O.D.O.G. cr. V.C. = 30 mm 
4° Hypperhémie conjonctivale V.O.D.G. Cr = un après correction d'astigmatisme. 
Maintenu Service auxiliaire - Invalidité 45% - Proposé pour pension permanente (Art. 68) par la 2e Commission de Réforme de la Seine le 16/12/33 pour : 
1° Emphysème pulmonaire avec réaction bronchique assez importante 
2° Laryngite chronique. 
Réformé définitivement N° 1 le 18 Juin 1934 par la 1ère Commission de Réforme de la Seine - pension permanente 55% (art. 68). Décision rectifiant celle du 16 Décembre 1933 - 'Gazé en 1917. Signes actuels de Sclérose pulmonaire marquée et prédominante (Toux sommets gauche et droit- Rudesse granuleuse de l'inspiration - Retentissement de la toux - Exagération des Vibrations Vocales sans bruits adventices. Coeur normal. Se plaint de toux, crache beaucoup. Bacilles de Kock (en Ville laboratoire Leng). Bon état général. 80 kg 700 pour 1m75. Transpiration nocturne. 2° Laryngite chronique (15% acquis)' (Pension 55% concédée et notifiée par Décision Ministérielle N° 251474 du 30 Novembre 1934 à compter du 16 Décembre 1933). 
 
Blessure - Citations - Décorations 
Blessé le 31 Octobre 1918 à Nazareth - Belgique plaie superficielle phalangette 3e orteil pied droit par éclat d'obus - otite oreille droite. 
Cité à l'ordre de la Division N° 235 le 4 août 1918 : Brave soldat, a entraîné ses camarades à l'assaut des positions ennemies, malgre un violent tir de mitrailleuses. A ramené 12 prisonniers. 
Cité à l'ordre du Régiment, N° 134 du 4 septembre 1918 : Patrouillant devant la section, au cours de l'assaut des lignes ennemies, a rempli sa mission avec calme, courage et sang froid. 
Cité à l'ordre de la Brigade, N° 95 du 24 septembre 1918 : Jeune gradé donnant l'exemple de l'abnégation la plus complète, toujours prêt pour les missions délicates, a commandé avec succès plusieurs patrouilles de reconnaissance. 
Ypérité le 26 Février 1918 à Verdun. 
Croix de Guerre avec 2 étoiles de bonze et 1 étoile d'argent 
Médaille militaire par arrêté Ministériel du 15 Septembre 1920 N° 1778 
Nommé Chevalier de la Légion d'Honneur le 25 Mai 1960. Par décret du 25 Mai 1960. J.O. du 31 Mai 1960. 
 
Campagnes. 
Contre l'Allemagne du 10 Janvier 1916 au 23 Octobre 1919. 
Intérieur du 10.1.16 au 9.9.16 
Armées du 9.9.16 au 31.10.18 
Intérieur C.D. B.d.G. du 31.10.18 au 24.10.19.
Archives Départementales du Maine et Loire - Registres Matricules - Angers - RM 1917 501-1000