Logo Souvenir Français - Grand
Logo LOUDUN Grand
Le Souvenir Français - Comité de Loudun
Nous
Nos activités
Nos héros
Témoignages
Médias
Événements
Nos services

BLONDEAU Eugène


 
BLONDEAU Eugène Désiré
Seuilly 10 Juin 1894 - Montbazon 27 Décembre 1957
 
Inscrit sous le N° 20 de la liste du canton de Loudun. 
Classé dans la 5e partie de la liste en 1914. 
Classé dans la 1ère partie de la liste en 1914. 
Incorporé (au 135e Régiment d'Infanterie) à compter du 17 Décembre 1914, arrivé au Corps le 18 du dit et Soldat de 2e classe. 
Passé au 144e Régiment d'Infanterie le 8 octobre 1915. 
Passé dans la réserve de l'armée active le 15 Décembre 1917. 
Passé au 4e Régiment d'Artillerie le 15 Janvier 1918. 
Passé au 205e Régiment d'Artillerie de Campagne le 28 février 1918. 
Classé service auxiliaire par la commission de réforme de Rennes du 28 novembre 1918 pour 'Otite aigüe gauche avec mastoïdite' oreille droite, audition normale. 
Envoyé en congé illimité de démobilisation le 24 Avril 1919 à Tours par le 33e Régiment d'Artillerie (6e échelon 1410) (N° 12433). 
Maintenu service auxuliaire par la Commission de réforme de Tours du 27 mai 1919. 
Réformé définitivement n° 1 proposé pour pension temporaire avec évaluation de l'invalidité à 30% par la Commission Spéciale de Tours du 9 Juin 1920 pour : 'Perte de substance osseuse importante au niveau de la mastoïde gauche'. État général médiocre. 
Proposé pour pension temporaire avec évaluation de l'invalidité à 45% par la Commission de Réforme de Tours du 9 Novembre 1920 pour 'Cicatrice déprimée et profonde de la région rétro-auriculaire gauche Cicatrice adhérente à la fosse sus-épineuse. Limitation des mouvements de la tibio-tarsienne. État général passable. 
Déjà réformé définitivement n° 1 proposé pour pension temporaire avec évaluation de l'invalidité à 50% pour 'Perte importante de substance osseuse et musculaire de la région mastoïdo-cervicale gauche (aggravation par l'appartion des vertiges et de la sinusite frontale), cicatrice de la région scapulaire gauche. Diminution des vibrations et du murmure respiratoire, cicatrice adhérente du tarse du pied' par la Commission Spéciale de Réforme de Tours du 5 Septembre 1922 pour : 
1° Otite moyenne gauche ancienne avec perte totale de la mastoïde, cicatrice déprimée et adhérente acuité auditive voix haute oreille gauche = 0,60, oreille droite = 4m80. Vertiges et céphalées. 
2° cicatrice de la région scapulaire gauche avec perte de substance musculaire - Gêne légère des mouvements de l'épaule (sur pièces). 
Par arrêté Ministériel du 13 Septembre 1922, il a été concédé une pension de 1200 francs avec jouissance du 9 Juin 1922. Déjà Réformé définitivement N° 1. Invalidité permanente 60% (art. 7) 
1° Otite moyenne gauche perte totale de la mastoïde 
2° Cicatrice de la région scapulaire gauche. Perte de substance osseuse de l'omoplate. Gêne et limitation légère des movements de l'épaule. 
3° Sclérose pulmonaire, bronchites fréquentes. 
4° Cicatrice de séton du tarse du pied droit. 
Maintenu réformé N° 1 par la Commission de réforme de Tours le 20 août 1931, proposé pour pension permanente 1°, 2° 3° invalidité 75% (art.7) pour : 
1° Reliquat de mastoïdectomie gauche grosse perte de substance osseuse. Vertiges et céphalées. Sinusité frontale chronique gauche 
2° Sclérose pulmonaire 
3° Reliquats de blessure de l'épaule g. Petits corps étrangers dans l'aine scapulaire. 
4° Invalidité inférieure à 10 pour : Cicatrice sans suite de séton du pied droit. 
Déjà R.D. 1 et proposé pour pension permanente avec invalidité à 90% par CR de Tours du 26 septembre 1933 pour : 
1 Reliquat de mastoïdectomie gauche déjà proposé 50%) 
2 Reliquats de blessure épaule gauche Tuméfaction dure et douloureuse au bord supérieur de l'omoplate pas d'ostéïte mais perte de substance sur 5 à 6 cm. Exostose à la partie inférieure de l'apophyse scapulo-humérale. 
3 Pensionné à 20 % pour sclérose pulmonaire 
4 Reliquat de blessure au pied droit. Gêne de la marche. 
Déjà R.D.1 infirmité permanente 95% par CR de Tours du 12 Janvier 1937 pour : 
1°) Séquelles mastoïdite gauche 
2°) Sclérose pulmonaire et bronchite chronique 
3°) Séquelles blessure épaule gauche 
4°) Séquelles blessure pied droit. 
Déjà R.D.1 infirmité permanente 95% par CR de Tours du 27 Avril 1937 pour : 
Pensionné pour séquelles de mastoïdite gauche 
2° Séquelles de blessure de l'épaule gauche, limitation des mouvements du bras 
3° Sclérose pulmonaire accentuée Bronchite chronique. Pas de C.P. Pas ce B.K. Mauvais état général 
4° Déjà pensionné pour séquelles de blessure du pied droit. 
Pension définitive de 95% concédée le 10 mars 1938 à la suite de la Commission de réforme de Tours du 12 Janvier 1937 valable du 12.1.37. 
 
Blessures, Citations, Décorations. 
Pieds gelé le 1er mars 1916 
Blessé le 14 Juillet 1916 à Métyéval plaie omoplate droite par éclat d'obus 
Blessé le 16 avril 1917 au Godat par E.O. fracture de l'omoplate gauche 
Cité à l'ordre du Régiment 
Médaille militaire (Réserves) décret du 8 novembre 1929. J.O. du 14 novembre 1929. 
 
Campagnes. 
Intérieur du 17 décembre 
1914 au 26 avril 1915 
Aux armées du 27 avril 1915 au 15 avril 1917 
Blessé CD du 16 avril 1917 au 27 février 1918 
Aux armées CD du 28.2.1918 au 7.5.1918 
Intérieur CS du 8.5.1918 au 11.11.1918.
Archives Départementales de la Vienne - Registres Matricules - Châtellerault - RM 1914 1001-1486
 
BLONDEAU Eugene MM JO 14 11 1929
Médaille Militaire - J.O. 14 Novembre 1929 ( Gallica )